Remarques de la HRVP Federica Mogherini lors de la conférence de presse avec Jean Yves Le Drian, Ministre de la Défense Français

HR/VP Federica Mogherini:

Nous avons changé aujourd'hui l'agenda du Conseil afin de commencer nos travaux par discuter ensemble, avec mon ami Jean-Yves Le Drian, ministre français, et tous les ministres de la Défense, notre réaction aux attaques qui ont eu lieu à Paris vendredi. L'Europe est une union, l'Europe est une communauté.

La France a été attaquée, l'Europe entière a été attaquée. Mais pas seulement l'Europe, aussi le Liban, la Russie, l'Egypte, la Turquie, l'Irak, le peuple syrien.

C'était une attaque non seulement contre la civilisation européenne - ce qui était clairement le cas - mais aussi, je dirais, contre les racines communes de nos civilisations. Contre la civilisation. Comme aussi le Président [Hollande] l'a dit hier dans son adresse devant le  Congrès français.

C'est pour ça cela que la réponse de l'Europe n'est pas solitaire, mais s'inscrit dans une stratégie commune, régionale, globale avec nos amis arabes, avec le reste de la communauté internationale.

L'Europe est unie, et demande à la communauté internationale et à nos voisins du monde arabe de montrer la même unité, la même détermination.

Aujourd'hui la France demande l'aide et l'assistance de toute l'Europe. Et aujourd'hui, toute l'Europe, unie, répond oui.

France has requested, as you know, aid and assistance in accordance with article 42.7 of the Treaties.

Today, the European Union, through the voices of all the Defence Ministers of all the EU Member States unanimously expressed its strongest full support and readiness to provide all the aid and assistance required and needed.

I will read the article 42.7, because it is an article that has never been used before in the history of our Union. So, we do not give it for granted that public opinion and journalists know it by heart.

The article 42.7 reads as follows:

"If a Member State is the victim of armed aggression on its territory, the other Member States shall have towards it an obligation of aid and assistance by all the means in their power, in accordance with Article 51 of the United Nations Charter. This shall not prejudice the specific character of the security and defence policy of certain Member States."

Many ministers today have already announced offers of support through material assistance as well as through announced support in other theatres, thus enabling to free up additional French capabilities.

France will be in contact bilaterally with Member States in the coming hours and days to specify the support it requires. And the European Union will ensure the greatest effectiveness in our common response.

There is, let me clarify, not a formal decision that is required by the Member States. The article of the Treaty does not require any formal decision or council conclusions to be taken. So, we need no further formality to move on. And let me also clarify, this does not imply EU CSDP mission or operation. This calls for aid and assistance bilaterally and the European Union can facilitate this and coordinate this, whenever and however it is useful and necessary.

C'est pour ça cela que nous allons continuer travailler collectivement et bilatéralement dans les jours qui viennent. Et l'Europe, je dois dire, est le cadre de notre solidarité pour une fois, effective. Et dans ce cadre, les Etats Membres sont capable de se soutenir réciproquement.

Je pense qu'en ce jour très triste pour nous tous, en France, en Europe est dans le monde, nous sommes parvenus à démontrer que l'Europe est un cadre efficace, peut être un cadre efficace pour se soutenir mutuellement.

Merci.

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Jean Yves Le Drian:

Merci. Quelques mots simplement pour remercier Federica de son soutien, vous dire qu'hier le Président de la République a évoqué l'article 42-7 du Traité de l'Union et m'a demandé, ce matin, de l'invoquer lors de la réunion des ministres de la défense de l'Union européenne.

 

La Haute Représentante a appuyé fortement cette démarche et je l'en remercie. Au terme de cette première réunion, je voudrais d'abord dire que j'ai senti beaucoup d'émotion de la part de l'ensemble de mes collègues qui ont apporté à la France leur empathie et leur compassion, beaucoup d’entre eux ayant souhaité s’exprimer en français pour le dire. J'ai aussi beaucoup apprécié le fait que la quasi totalité, la totalité des membres, a souhaité dire qu'au-delà de la France c'était l'Europe qui était touchée et que nous étions tous Français en cet instant. Et enfin, l'invocation de l'article 42-7, pour la première fois dans l'histoire, a reçu un soutien unanime, ce qui est un acte politique de grande ampleur, je tenais à souligner, et qui va nous permettre maintenant d'avoir les discussions bilatérales nécessaires et la coordination indispensable pour traduire dans les actes cet engagement de l’ensemble des membres du Conseil des ministres de la Défense.

(Source EU External Action)

Category: Diplotimes