Le Paris de François Truffaut

Paris - De l’appartement familial des Quatre Cents Coups au Gaumont-Palace aperçu dans Domicile conjugal et au théâtre Saint-Georges du Dernier Métro, François Truffaut a utilisé dans ses films de nombreux décors de son quartier d’enfance, entre Pigalle et la place de Clichy. Le réalisateur ne s’aventure qu’exceptionnellement sur la rive gauche, dont l’existence n’est guère attestée que par de lointaines apparitions de la tour Eiffel. Si l’œuvre de Truffaut est plus poétique que documentaire, elle offre cependant au spectateur d’aujourd’hui de contempler un Paris où les portes cochères ne sont pas encore condamnées par des digicodes, un Paris où le téléphone se trouve au café d’en bas, un Paris où le laitier dépose ses bouteilles à l’aube devant le rideau de fer des crèmeries… Un Paris dont le cinéma est le dernier refuge.

Read more
Kore-eda nabs Palme d'Or on 5th try for top prize at #Cannes2018

Cannes - For Japanese director Hirokazu Kore-eda, the fifth time was the charm at the 71st Cannes Film Festival, as he pocketed the Palme d'Or for “Shoplifters” here on May 19. Kore-eda, 55, admitted that he was so surprised at winning the festival's top prize that his legs were shaking. “I’m really happy that I can be up here,” Kore-eda said after receiving the Palme d'Or on stage from actress Cate Blanchett, head of the jury.

Read more